"Mon monde est SANS pourquoi" – "Une certaine chose, et sa Variation…". (Livre à la vente)

Vous pouvez acheter ce livre sur amazon ici : Mon monde est sans pourquoi

chose

 

“UNE CERTAINE CHOSE, ET SA VARIATION…” est le premier livre que j’ai écrit alors que je n’étais âgé que de 17-18 ans.

Je ne me suis pas dit du jour au lendemain : “Tiens, je vais écrire un livre!!!”. Non…. J’ai commencé par me dire : “Pourquoi ne pas faire quelques histoires ?”…

J’ai alors écrit deux histoires biens séparées. Quelques mois plus tard, j’ai découvert une trame qui réunissait ces deux ou trois histoires. J’ai laissé cette chose étrange de côté pendant un certain temps et je ne m’en suis pas occupée du tout.

Un jour, j’ai parlé avec une amie de ce que j’avais trouvé dans cette trame, elle s’appelait Caroline (je me souviens de son prénom car à l’époque MC. Solaar avait sorti à cette époque une chanson portant ce prénom), elle m’a dit je cite de mémoire Wow, oui et là donc il y a cela qui arrive et tu vois ça...’. Enfin… je n’ai plus les mots exacts qu’elle m’a dit, mais elle avait l’air très emballée par l’histoire que je pouvais lui raconter. Elle voulait me présenter à une copine à elle qui écrivait aussi… (Les sections littéraires durant les études…) … Je me suis dit que cela n’était pas une bonne idée, mais je ne lui ai pas fait part de cela.
Je pense que quand on commence à avoir des idées pour écrire il ne faut pas les partager avec les autres. Je pense qu’il faut les laisser mûrir doucement pour qu’elles prennent formes d’elles-mêmes et naturellement… Je n’étais et je ne suis pas fan, ou autres, des gens qui publient des livres ou qui en écrivent par centaine, ou par seulement dizaine, en quelques années. Il peut y avoir certes de bons livres dans ces lots mais, je pense qu’ils ne sont pas aboutis dans la gestation et sont tués dans l’oeuf (pour certains). Se mettre à écrire est une chose seule et solitaire. Il faut se trimballer avec un petit carnet de notes pour simplement noter les idées que l’ont a et qui sont en rapport avec l’histoire (ou pas, comme dirait les jeunes de nos jours…). Être en alerte sans être en alerte, laisser venir…
On semble très asociale quand on écrit car nous sommes reclus du monde extérieur pour laisser ce monde, qui se dévoile à nous, venir à soi. C’est assez contradictoire mais c’est pourtant bien le cas.

Il y a un écrivain que j’appréciais beaucoup à l’époque, et que j’apprécie toujours, c’est Franz Kafka. Je ne me compare pas à lui, loin de moi cette idée stupide, mais je trouve ses écrits intemporels et remplis de visions, certes surréalistes et rêveuses mais aussi dures et brutes. Pourtant cet homme a peu écrit mais en lisant ses livres nous le ressentons derrière, maître de ses mots et peut-être même des maux des autres et des siens.

Je m’égare là…

J’ai donc fait lire à l’amie, je ne me rappelle plus de son nom ni de son prénom de cette amie…, de cette copine que j’aimais bien mais ne l’ai plus revu par la suite… , ces 2 ou 3 histoires que j’avais écrites. Elle avait l’air emballé aussi. Je me suis donc dit qu’il y avait quelque chose à creuser dans ces histoires. Et, me suis donc remis à écrire mais, cette fois, j’ai assemblé les 2 ou 3 histoires pour n’en faire plus qu’une. Et, vous ne sentirez pas cet assemblage durant la lecture car les histoires étaient bien liées entre-elles !!!
J’ai peut-être mis 1 an, en laissant aller les idées venir, pour écrire une histoire qui était à peu près correcte….
Mais, je trouvais qu’il y avait des détails qui ne collaient pas. J’ai donc remanié le texte après ce premier jet, et le second et le troisième…
Je n’ai fait lire à personne, durant cette période, le texte que j’avais pu produire. Non pas par peur qu’on me dise : “c’est nul”, mais tout simplement je n’en voyais pas la nécessité.
2 ou 3 ans plus tard, j’ai retrouvé ces pages. Certaines m’ont paru très nulles, je les ai encore mais ne les dévoilerais jamais ( !!! ) et j’ai introduit un autre personnage* dans l’histoire car je trouvais l’idée bonne.

*C’est le personnage du jeune garçon qui fait des peintures.

J’ai, à ce moment là, fait lire à deux ou trois personnes (pas plus) ce manuscrit qui était rempli de fautes de français 🙂 car, je ne l’avais jamais corrigé. Deux personnes sur les trois ont aimé. L’autre personne n’a pas accroché : “c’est trop ‘hermétique’ comme manuscrit”, m’a-t-il. Et, je le comprends, il y a beaucoup de symboles dans l’histoire, des allusions, des métaphores et le tout est assez surréaliste voir codé par mes soins, mais J’AIME cette ” CHOSE “. Elle est inexplicable cette “chose” pourtant… Tout le sujet du manuscrit est là justement.
Au jour d’aujourd’hui toutes les fautes d’orthographes ont été corrigées, même si finalement il n’y en avait pas tant que cela… Je n’en aurais jamais fini avec cette ‘Chose’ qui est un jardin vaste, immense et infini à toutes les interprétations possibles, le livre est ouvert, le livre est bien (pour moi en tout cas et c’est ce qu’y compte à mes yeux), il pourrait donner d’autres enfants (un est en court de gestation…)

Entre temps pour m’amuser, j’ai écrit, entre autre, un second livre entre 1999-2000 dont le titre est “Un grain de deux beauté”. C’est un roman noir que j’aime à résumer comme : “un grain de beauté qui se déplace de corps en corps en restant sur le même corps

Pour la “Chose”, si les gens n’aiment pas ce manuscrit, ou livre, je ne leurs en veux point, ils ont le droit comme moi j’ai le droit d’écrire – sans prétention, ni même celle de me faire publier-. Par contre, je verrais bien une adaptation de ce manuscrit au cinéma, que je pourrais écrire moi-même si quelqu’un me le demande (et je l’espère si cela ce fait un jour – rêvons…-)

Rêvons, …

…que cette “Chose” ne finisse pas oubliée…

… car, elle l’est déjà suffisamment à mon goût.

Hors livre : Les idées que j’ai pu avoir durant l’écriture m’ont permis de me plonger dans d’autres livres, mais après avoir fini d’écrire le mien, pas avant ni pendant!!! Et, je me suis mis à lire des livres sur la mythologie grecque, sur le bouddhisme (j’y reviendrais là dessus), sur des sciences ésotériques orientales (Alexandra David-Neel et autres…) et aussi à lire des livres philosophiques comme, par exemple, Kant et Heidegger….
J’ai retrouvé dans ces livres la ‘Chose’ et cela m’a :
1) Fort intrigué de savoir que d’autres avaient pu penser pareil que moi alors que je ne les avais pas lu auparavant.
2) Je me suis détaché de mon manuscrit et ai découvert d’autres “choses” autour de cette ‘Chose’.

D’autres philosophies, comme le bouddhisme (j’aime cette philosophie) – qui est pour moi une des plus complètes sur cette planète- mais je ne suis pas bouddhiste pour autant. Je regrette quand même les séances de “méditation” que je pouvais faire durant une certaine période et qui m’apportaient beaucoup, une méditation sur mesure. Mais on peut y revenir à cela, il faut du temps “simplement” du temps…
Je suis chrétien de part mon éducation et cela m’a posé des problèmes de consciences (pourquoi avoir été baptisé ? par exemple…) que je n’ai plus aujourd’hui et respecte énormément la philosophie bouddhiste et les autres religions. Je suis agnostique avec mon propre “Dieu”… Intriguant? Non. Ve-dan-ta…
Je dirais que ce livre m’a montré et fait découvrir, par moi-même, beaucoup de choses et m’a ouvert les yeux sur certaines choses que je ne connaissais pas avant de les avoir vécues (pas comme dans le livre, je vous rassure..), ce qui avec le recul est, tout de même, assez bizarre, étrange et autres 🙂 .

J’aimerais tant plus tard avoir cette assurance et cette sérénité qu’ont certains bouddhistes immergés dans cet immense univers…

Enfin…, pour terminer ce hors-sujet de la conception du manuscrit, celui-ci est fini pour de bon!!!
Je “travaille” ci et là sur un autre livre, plus… hum… NON! Rien.. Je n’ai rien à dire à ce sujet, mais… 🙂

Et, une dernière “chose”, “elle”, “il” n’a pas de nom.

En souvenir de Caroline, une amie de mon adolescence donc…, je vous poste le clip de Mc Solaar – Caroline.
J’en profite pour remercier Véro qui m’a apportée un grand soutient!!!
Tu aurais du continuer à écrire aussi… Et tu devrais recommencer à écrire, mais oui je sais : “Pas le temps…”

En tout cas, Merci 🙂

P.S : les deux ou trois histoires séparées sont toujours en ma possession et biens gardées dans un coin sûr 🙂 … Et, 50 pages et quelques ont été rajouté à cette “histoire” il y a de cela deux ans.

 

Mc Solaar – Caroline

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *