"Her" de Spike Jonze

her spike

Minimaliste.

Certes ce film a une belle photographie et des musiques calmes (merci Arcade Fire ou autres…) et, cela se laisse se regarder facilement…
Sinon je n’ai trouvé ça ni vraiment drôle (sauf la scène du jeu vidéo que j’ai trouvé marrante et très bien fichue) ni vraiment romantique (sauf à de rares moments, trop rares car trop triste…), mais plutôt fade en fait ou triste, triste est le mot le plus juste.
Pour le côté philosophie, à part pour montrer le côté platonique d’un amour avec une intelligence artificielle “bavarde” et nous dire qu’il y a des choses qui ne peuvent que rester virtuelles, ce film est vraiment, dans un certain sens, assez simpliste. J’ai adoré “Being John Malkovich” du même réalisateur pour ses idées délirantes et son côté “composite” à la Michel Gondry, là il se prend un peu trop au sérieux… Et la fin est quand même attendue depuis le début ^-^.

Il reste une phrase dite par “Samantha” qui sonne juste par rapport à la solitude, car ce film parle finalement de cela, du personnage principal. “Il y a des mots que je ne pourrais jamais te dire…” (Ou un truc comme ça.). Écoutez bien cette phrase! Elle est le pilier (et peut-être la mise en abime) de ce film.

Ça se laisse voir et j’ai passé un bon moment au calme, ça a le mérite d’être d’un : “easy to watch and understand”.
À la fin du film dans ma tête ça a été : “c’est quand même du grand n’importe quoi sauf que il y a un truc, juste un truc… Et, c’est cette fameuse solitude alors que nous sommes entourés d’autres personnes dans un monde encore plus “high-tech” que celui d’aujourd’hui”.
Et, je suis sur que certains adoreront ce film, car c’est un film à voir (deux fois plutôt qu’une, ne soyez pas fermé d’esprit…)

Pour la musique que cela soit Arcade Fire qui est fait la Bande Originale ou un autre groupe c’est du pareil au même, c’est minimaliste et ça va donc très bien avec le reste…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *